Le marteau de Thor de Stéphane PRZYBYLSKI, éditions de Bélial

53573-w250

Fin 1939.
La mission archéologique de l’Ahnenerbe est un échec : l’extraordinaire découverte faite dans la vallée du Nahr al-Zab-al-Saghir semble aux mains de l’ennemi anglais, et Friedrich Saxhäuser est porté disparu au large de Madère… Heinrich Himmler ne peut tolérer pareil camouflet, d’autant que ce qui a été mis au jour dans le Kurdistan irakien se révèle à ce point stupéfiant, impensable, que l’ensemble des forces en présence, à l’aube du plus grand conflit que l’humanité ait jamais connu, pourrait s’en trouver balayé… Aussi, alors que la Wehrmacht écrase la Pologne et que les Einsatzgruppen de Heydrich déchaînent l’enfer dans les rues de Varsovie, le regard des chefs nazis se tourne-t-il vers l’Ouest. Retrouver la cargaison du Siegfried est désormais crucial : l’Allemagne hitlérienne s’apprête à abattre le Marteau de Thor sur l’Angleterre…

Auteur d’ouvrages militaires et historiques, dont La Campagne de 1870, distingué par le prix de l’Académie de Stanislas, Stéphane Przybylski poursuit avec Le Marteau de Thor, deuxième volet de sa Tétralogie des Origines, son monumental projet romanesque imbriquant théories conspirationnistes et plongée au cœur des marges de l’Histoire, quelque part entre Le Matin des magiciens de Louis Pauwels et Jacques Bergier, la mythique série des X-Files de Chris Carter et Les Puissances de l’invisible de Tim Powers.

http://www.belial.fr/stephane-przybylski/le-marteau-de-thor

Bon le premier était excellent,je ne peux pas mettre ma première chronique, vu que des FDP nous ont piratés. Mais commençons par le début, celui-là peut se lire indépendamment du premier,

MAIS CE SERAIT UN SACRILÈGE DE NE PAS COMMENCER PAR LE DÉBUT BANDES DE BUSES.

POURQUOI ?

Parce qu’en nos contrée nous avons peu  d’auteurs de ce calibre.Peu de trames de cette envergure, mêlant autant d’inventivité, d’érudition, avec une belle plume. L’auteur ne change pas son système narratif, on se balade dans le temps, avec différentes personnes. Un système totalement maîtrisé qui ne perd jamais le lecteur mais enrichit plutôt la lecture. Difficile de parler plus de ce livre sans revenir sur l’ancien ou dévoiler des parties de celui-ci. On pourra juste parler d’une grande fresque où tous les ingrédient sont dedans, au poil de cul près. Problème, va falloir encore attendre le suivant……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *