L’homme posthume, Jake Hinkson, Néonoir Gallmeister

Les choses ont vraiment mal tourné quand Elliott s’est suicidé. Ou plutôt quand il a raté son suicide. Car après être resté mort pendant trois minutes, le voici ramené à la vie. Et il y a cette jeune infirmière un peu étrange qui prend soin de lui. Il n’a toujours rien à perdre alors pourquoi ne pas faire un bout de chemin avec elle. Mais une fille comme ça ne voyage jamais seule, alors Elliott devra composer avec des jumeaux débiles. Et Stan the Man

Traduit par Sophie Aslanides

Et pan après un long roman qui a été une bonne déflagration, l’auteur revient avec un court…roman benzur Une bonne grenade dans ta tête, le tout sur 24 heures avec des thèmes  récurrents, comme dans son premier, mais pas que….. récit court, mais dans le temps aussi, l’action se passe en une journée, la vie d’un éphémère…

Etrange histoire que celle-ci, avec cet auteur on  n’est toujours dans l’introspection, la bible, le reste, le cul du monde des moins que rien.

Si parfois le rythme ralenti, on décolle un peu du livre, il n’a pas  la force de frappe du premier, et mis à part le héros, les personnages manquent de profondeur ,je dis bien mais, mais, il y a une fin,  qui comme dans un dessin animé de tex Avery, vous laissera la mâchoire au sol….

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *