Antonin Varenne, Equateur, Albin Michel

bah le voilà notre Cormac McCarthy à la french, superbe  apnée en Amérique pour une suite sans être une suite, même si l’ombre de Pete Bowman surplombe le livre

Un jolie périple que nous propose l’homme de la creuse. Nous allons descendre du Farwest jusqu’en équateur, traversant des révolutions, des peuplades en voie de disparition , un gouvernement américain déjà menteur, hum une lapalissade .

Attachons nous un peu au style de l’auteur. M. Varennes depuis quelques temps, a beaucoup changé de style. Sincèrement on dirait un livre écrit par un natif du bled. Même si je n’ai pas aimé « Cat », il faut dire que sa saga chez Albin Michel vaut son pesant d’or. Peu d’auteur français voir même ricain on un souffle pareil pour conter ce genre d’aventures.

C’est un livre assez dense à l’écriture travaillée. Western au départ se mouvant comme un serpent vers l’Amérique du sud sur une époque assez méconnue. A coté de notre héros nous allons côtoyer de belles personnes. Les palettes de l’humain sont bien représentées, les bons, les brutes, les gentils, les salopards, mais à ce genre d’époque, le manichéisme n’a pas lieu d »être. C’est l’époque, la vie qui fait les gens !!!

La résumé vous en dira plus que moi. Sachez seulement que j’ai pris mon pied avec ce livre. Et si on m’avait caché le nom de l’auteur, j’aurai dit, ricain. Pourquoi je m’attarde dessus, car notre creusois à fait un livre d’aventures remarquable qu’il serait bon de traduire aux usa, pour leur faire la nique, non mais !!!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *