L’amour et autres blessures de Jordan HARPER, actes sud

Attention livre choc et un des meilleurs recueils de nouvelles lu depuis, un long long moment

livre qu’on oubliera pas, et qui devient culte dés sa lecture pour tout un chacun….

voulez vous savoir si il existe, un plan après le abc ?

si on peut arriver à moité cramé sur les dos d’une vache  après avoir creusé sa tombe ?

si Johnny Cash intéresse encore les jeunes, et si certains jeunes peuvent commettre des actes sans réparation ?

si Mad dog mérite sa putain de réparation,si son marteau vaut le coup ?

En quoi un maître chien de combat clandestin est il si différent de notre vision lambda ?

si boire et boire et boire peut vous entrainer dans la merde ?

jusqu’où peut on aller par amour, quelle ligne pouvez vous franchir pour sauver votre chéri e ?

si après la cinquantaine on peut redevenir quelqu’un qu’on a été, puissant craint et fort

si une virée d’ado, commettant des vols et meurtres en station service peut vous bousiller la vie ?

peut on jouer et manipuler des gens obèses ?

Si vous voulez des réponses à la hauteur, lisez moi ces nouvelles, qui ne sont pas sans nous rappeler un savant mélange d’Eric Williamson et de son pote larry fondation, avec un  Tarentino ou son pote Rodriguez pour le coté cinématographique et flingage

L’instant T, voilà le point commun de toutes ces nouvelles

elles vont vous tordre en deux, vous arracher des larmes de rire, mais pas que…C’est puissant, écriture fluide et tout, en 5 pages on a l’impression d’avoir lu ou vu un film,.

Énorme talent de ce nouveau venu, il va falloir en parler et en parler pour qu’on continue de le le lire,

Par pitié, faites lui écrire un roman et qu’on le traduise

Un homme fuyant sa tombe s’engouffre dans un maelstrom de balles et de flammes. Un “nettoyeur” de Hollywood découvre l’amour devant le cadavre d’une célébrité morte. Une femme pathologiquement obèse se rêve une nouvelle vie avec le voleur qui projette de cambrioler la bijouterie dans laquelle elle travaille…
Des ateliers de drogue minables dans les Ozarks aux combats de chiens de Detroit, en passant par les demeures luxueuses des stars de Los Angeles, Jordan Harper dépeint le petit peuple des ombres et des hors-la-loi. Les uns sont en cavale, poursuivis par la police ou un passé qui leur colle dangereusement aux basques. D’autres cherchent un semblant de paix et de stabilité, d’amour même, dans un monde fracassé où règnent une violence folle et un désespoir permanent. Tous sont abîmés, acculés, proches de leur point de rupture.
Dans le droit fil d’un Hubert Selby Jr. ou d’un Donald Ray Pollock, Jordan Harper livre avec L’Amour et autres blessures des nouvelles noires à la beauté crue. Vibrantes d’une énergie cinématographique, pathétiques et drôles, elles marquent les débuts inoubliables d’une nouvelle voix électrisante.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *