Dans les Brumes du Mal (René Manzor – Editions Calmann-Lévy )

Manzor ça fait pas franchement américain hein ? Ouais je trouve aussi… Ben pourtant le Frenchie il raconte la Caroline du Sud, il en parle bien et joliment parce qu’il y a été et que son regard est loin de ceux que nous connaissons, ceux de la population locale…

Ils ont été quelques uns d’Outre-Atlantique a ne pas peindre mais dépeindre ces États du Sud dans cette réalité qui eux leur échappe (par habitude?) et nous est vendue comme un rêve. Par le biais d’un thriller René nous montre une Caroline pas si vieille que ça, loin des grandes contingences urbaines qui ne se sont pas encore répandues, où les changements sont encore frais, où les mentalités anciennes (60 ans, c’est vraiment pas vieux !) sont encore bien ancrées. Maltraitance, religion, racisme, misogynie, déchéance, abandon…

Ce que dessine ce roman est loin d’une carte postale. Et dans tout cela évolue le thème de l’éducation, de l’enfance… enfance supportée, enfance idéalisée. Outre l’acte lui-même, sa raison d’être est empathique. Compréhensible, presque justifiable… Et puis il y a tous ces enfants errants, disparus, qui errent comme si chacun d’entre eux courrait après son ombre… comme si le conte devenait réalité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *