la soif de Moreau, Pierre-François à la Manufacture de livres

munificence


Vent du sud sur le roman noir, balayant tout, ou presque.Petite perle de la manufacture stylée, livre original de par sa plume, sa construction , ses personnages, épais, et cet humour pince sans rire. Toute une galerie de personnage plus loufoques les un que es autres dans le sud de l’Espagne. Corruption de tout coté, certains veulent survire ou prendre un bonne part du gâteau.
Sur fond de trafic d’eau, ce livre nous propose une vision non tronquée du monde ou l’on vit. on se concentrera sur ‘Los Angeles, ville bâtarde qui n’a rien a envie à son homonyme américain, surbla luxure, ou tout autre des sept pêchés capitaux, hum !!! ou du capital selon Marx, vous lirez !!!

Un livre qui tire vers la munificence, enchanteur et qui sort de la torpeur actuelle du polar ou du noir
Bravo!!!

auteur à suivre quelle verve bon dieu de merde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *