La petite romancière, la star et l’assassin, Caroline Solé (Albin Michel)

Je vous vois déjà venir, pourquoi, mais pourquoi donc viens-je à nouveau vous parler de romans jeunesse alors que mes comparses ne chroniquent que du noir, du thriller, du dur de dur ! Et bien parce qu’il n’est jamais trop tôt pour aimer le noir, et que je suis toute accaparée par la sélection du futur prix des jeunes lecteurs Bloody Fleury. Bref, j’aime la littérature de jeunesse, et je ne me lasse pas d’en parler.

Donc j’ai lu La petite romancière, la star et l’assassin de Caroline Solé qui nous raconte l’histoire de Cheyenne, quinze ans, qui passe ses journées enfermée dans sa chambre à épier sa célèbre voisine : une jeune star de cinéma. Sa vie bascule lorsqu’un enfant disparaît et que la police mène l’enquête…

Rien de très original me direz-vous mais c’est justement la force de la littérature pour jeunes lecteurs. Car sous couvert d’un sujet banal, on se retrouve dans la peau d’une ado déprimée prête à monter un bateau à ses parents pour rester seule et se pendre dans sa chambre parce que voyez-vous la vie n’a aucun intérêt. La vie n’est pas dure, dramatique ou violente, non, elle ne vaux juste pas la peine d’être vécue. Heureusement, elle diffère un peu ses projets de pendaison lorsqu’elle surprend un homme bizarre enterrer un jeune garçon chez sa star de voisine. La curiosité plus forte que la déprime ? 

Je pense qu’il faudrait mettre ce roman au programme non pour ses qualités littéraires bien qu’il soit bien construit, bien écrit et bien pensé, mais pour les émotions qui font  écho à bon nombre d’ados. Rempli d’espoir même minime, de bon sens et de vérité, c’est un petit roman qui m’a fait du bien, que j’ai lu avec plaisir, et qui a le mérite d’être drôle (avec une héroïne de 15 ans suicidaire c’est plutôt bien joué). Je suis juste frustrée de ne pas pouvoir le sélectionner car l’intrigue policière n’est finalement qu’accessoire, mais si vous avez des enfants entre 12 et 17 ans, je vous conseille d’y jeter un œil ou deux et qui sait de l’offrir à votre progéniture ? (Amis bibliothécaires et documentalistes, à mettre dans vos acquisitions !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *