Zones de divergence de John Feffer

OK OK OK, j’ai acheté ce livre, le pitch est intéressant, on cite jack london, bref, de plus les éditions incultes sortent parfois des perles….

Parfois, donc,hum, parfois, mais bon j’aurai dû me méfier, un article dans libération, le nouveau JACK LONDON !!! Pour parfaire « le monde après Trump », cela sentait le truc louche

hum on m’a pris pour un perdreau de six semaines,

Bon le livre est pas mal, mêlant histoires de familles, et post econmique futuriste  sociétales, Très érudit, et documentée tout roule la vision du futur qu’il nous promets est réaliste. Ecriture fluide servant la trame à merveille, mais soit,

PUTAIN NE NOUS VENDEZ PAS DES LIVRES COMME CULTES ALORS QU ILS SONT JUSTE BONS

voilà, je vais être obligé de reprendre une tisane

DEUXIÈME POINT JE SAIS QUE LE MONDE DU LIVRE VA MAL

MAIS MERDE PUTAIN 140 PAGES A 17, 90 EUROS, ohhhhhhhhhhhh

de toute manière quand les inrocks libé, le canard, vantent un livre c’est forcement pas terrible,

merci de me l’avoir rappeler

Zones de divergence

John Feffer

17.90€

« John Feffer est le Jack London du XXIe siècle et à l’instar du Talon de fer, Zones de divergence est un roman saisissant et haletant sur l’ultime incompatibilité entre le capitalisme et la survie humaine. »
Mike Davis

Il y a trente ans, en 2020, l’universitaire Julian West a publié un best-seller visionnaire, Zones de divergence, qui anticipait les  catastrophes survenues depuis : le réchauffement climatique, la montée des nationalismes, la propagation du terrorisme islamiste, la fin de l’État-nation. Désormais, l’Europe saturée de réfugiés s’est effondrée ; le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine se sont disloqués ; Washington a été détruit par l’ouragan « Donald » en 2022… Au crépuscule de sa vie, le vieil homme qui veut saluer une dernière fois sa femme et ses trois enfants entame un tour du monde pour les retrouver. Depuis le fond de son lit, West traverse les cinq continents sous la forme d’un avatar numérique et ne peut que constater la triste réalité de ses prédictions les plus noires et dystopiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *