Résistants (Thierry Crouzet. #bragelonne )

Je ne savais pas à quoi m’attendre en commençant ce livre mais maintenant j’ai les boules. Déjà que comme le dit Foresti « un mec ça peut se suicider en se coupant avec une enveloppe », alors imaginez… Mon nez coule j’ose à peine me moucher. Mes filles ont de la fièvre, je regarde avec méfiance le Doliprane. J’ai mal au bide le spasfon m’effraie. Non j’exagère un poil parce ce que se ne sont pas des antibiotiques mais c’est pour vous donner une idée.

Thierry je le connais pas mais si un jour je le croise je mettrai des gants et un masque chirurgical pour le saluer parce ce roman, il est vachement flippant. En gros la pire arme de destruction massive à venir sont les médocs. Flippant hein? Mais tellement bien dit. Oui à certains moments la pharmacologie et la biologie pour les nuls c’est un poil chiant mais c’est nécessaire sinon tu comprendrais pas, alors oui il peut pas éviter l’écueil du cours magistral mais il en fait pas trop le Thierry. Il te place ça où il faut et comme il faut. Alors t’imagine un terrorisme naturel dû à ceux qui nous vendent de quoi nous soigner? T’imagines un fleau que chacun porte en nous à cause de cette putain de société de consommation qui dès qu’elle a un mal de gorge cours engraisser les labos parce que ton médecin il te dit que t’as pas le choix? T’imagine une maladie mortelle qui serait construite sur la force de ton organisme et tout ce qui fait qu’on aurait pu le sauver? Ça fout les boules hein ? Ben lis le ce bouquin et tu seras comme moi: content quand ton médecin il te prescrit pas d’antibiotiques… Merci Thierry pour ce thriller scientifique si bien travaillé, si riche et si flippant Et mon généraliste te remercie parce que depuis onze ans il lutte contre ça. Mais tu m’as bien fait flipper ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *