BARBARIE 2.0, d’ANDREA H JAPP (Flammarion) par Bruno D.)

BARBARIE 2.0« L’automne est là et l’hiver arrive.Il durera ». Quelle est donc cette phrase énigmatique qui revient tout au long de cette histoire ? On dirait le slogan d’une secte martelé par ses adhérents à haute voix. Il faudra avancer dans le roman pour prendre toute la mesure de l’intrigue et de ses ramifications.

Un avocat général retraité est poignardé dans sa villa de l’arrière pays cannois ou il séjourne pour l’été. Meurtres crapuleux ? Qui, pourquoi ? La vérité se trouve t elle dans le passé ? Les images pédophiles retrouvées dans son ordinateur portable ne sont elles qu’un leurre ? Mougins, Boston, dans le monde, des meurtres violents et bizarres font leur apparition. Quel est le rapport ?

Ce thriller très documenté (toute les sources sont citées), est une incursion dans la violence contemporaine et pose beaucoup de questions. La manipulation par une une élite cherchant à assouvir les masses pour gagner plus d’argent ou une autre élite cherchant à sauver la race humaine de toutes ses dérives,est ici au cœur du problème.

Yann Lemadec, analyste de données pour les services secrets est chargé par Henri de Salvadon, un ponte mystérieux de la DCRI, d’enquêter sur l’ assassinat de l’avocat général, … mais discrètement.

On se rend vite assez compte que le seul gentil de l’histoire, c’est Yann, lui même, crédule et naïf, bien que très intelligent, il se laisse facilement embobiner, tout du moins dans un premier temps.

Au fur et à mesure de ses découvertes, il va s’apercevoir que prendre des précautions pour se protéger va vite devenir indispensable.

L’auteure déroule son action aux quatre coins du monde, ce qui a tendance à noyer le lecteur et m’a d’ailleurs embrouillé, d’autant plus qu’à force de citer ses sources, ça en devient presque barbant par moment. Par contre, toutes ces agressions et accès de violence relevés dans les journaux et cités très précisément font froid dans le dos.

D’un banal meurtre, Yann va se trouver embarqué dans une drôle d’histoire complotiste mêlant des hommes et femmes de pouvoirs, des scientifiques, des services secrets et on ne peut que penser à certains films hollywoodiens à grand spectacle ou à la série des X-files.

L’humain est au cœur du débat et la sacro sainte lutte des classes est ici remise au goût du jour mais dans un registre beaucoup plus fouillé et pernicieux.

Quand on regarde le cursus d’Andréa H Japp, on se dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu et que cette fiction, fortement étayée par des faits divers réels glace les sangs.

L’amour du prochain n’a pas beaucoup de place dans ce livre estampillé thriller, c’est surtout une réflexion sans illusion sur l’avenir de l’espèce humaine, ou deux idéologies s’affrontent pour faire triompher leur vérité.

Au demeurant, ce bouquin m’a attiré, intrigué, intéressé dans un premier temps avant de me laisser à la fin sur ma faim.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *