Richard Morgiève , les hommes, collection Joëlle Losfeld, Gallimard

je me souviens, je me rappelle ces diners en famille, ou on parlait encore de la résistance, des guerres qui ont suivi, des voitures, des faits d’armes, une génération passait, mes oncles étaient la deuxième, celle dont va parler l’auteur, enfants de la guerres et guerre d’indo et d’Algérie…il y a aussi ceux que dont je me souviens gamin, ceux des bars , les potes, ceux qu’on croisaient avec leur dégaine, et on regardait par terre….bref

Richard Morgiève que l’ on suit depuis longtemps ces livres aux « carnets du nord » de mémoire, nous propose donc avec ce livre de revisiter une époque pas très lointaine, avec un antihéros, qui va conquérir notre cœur

Ambiance loulou, voyou dès le départ, les hommes tombent parfois au zonzon, en sortent, avec une certaine camaraderie. On va en voir défiler des zozos, des arabes, des forains, des membres du S.C, des policiers véreux. une époque qu’on passe aussi souvent au bar. La rédemption notre anti héros la trouvera auprès des femmes, car sans femmes point d’hommes . Elles n’ont pas la vie facile dans ce livre, mais, mais,c’est elle qui ont la place prépondérante, de facto, comme toujours^^

On va traverser l’époque de Pompidou à Mitterrand, avec beaucoup d’embuches, ….et beaucoup de précisions sur tous….

 

Beaucoup de références de voitures DONT personne ne se souvient,  du sac, parlons en Charles est mort ^^ et ce brigand de José Giovanni, bref !!!

Bon on évitera l’écueil de parler de l’écriture de l’auteur qui est toujours aussi belle, avec toujours un sens de l’humour bien placé et un sens du rythme romanesque impeccable

Livre émouvant, une époque finie, les hommes ont disparu, laissant, une autre génération apparaitre, moins dur, la mienne certainement? ou les femmes sont toujours là, bien heureusement….euh, je réfléchis, mais si différente^^

Merci j’ai revécu, une époque, livre excellent, touchant, très émouvant, même si  on est dans le bocal des « hommes », avec grâce…ou pas

One Comment on “Richard Morgiève , les hommes, collection Joëlle Losfeld, Gallimard

  1. Juste une précision, mais de taille quand même : Ce livre est édité par les Editions Joëlle Losfeld (et c’est elle-même qui dirige ses collections, comme indiqué à l’intérieur de chaque ouvrage), et ce n’est pas parce que les Editions Joëlle Losfeld font partie du groupe Gallimard qu’il faut pour autant citer Gallimard comme éditeur dans le titre !
    Une petite correction s’impose donc, ne serait-ce que par respect pour ces excellentes Editions Joëlle Losfeld (d’ailleurs, chez le même éditeur, il faut à tout prix lire « Hérésies glorieuses » de l’Irlandaise Lisa McInerney paru lui aussi à la rentrée, et « À coups de pelle » de Cynan Jones, paru en mars dernier, entre autres…)
    Donc une petite correction s’impose, me semble-t-il..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *