Elsa Roch, invitée Bloody Fleury 2018

« Bref je laisse tomber ma recette parce que celle d’Elsa est unique, mélange des genres, des ambiances, et des atmosphères. Parce que son roman est choral comme les chants d’église qui font chanter plusieurs tons sur plusieurs voix mais pour uniquement quémander un pardon… pardon qui à venir est trop long, expiation qui ne veut pas arriver, regrets et remords qui vous rongent comme la gangrène. Un excellent roman choral de forme et de ton qui a donné au Corbac l’impatience de lire la suite de l’histoire de Marsac. » [Le Corbac]

Ce qui se dit la nuit (Le Corbac)

Oublier nos promesses 


À propos de l’auteur

Elsa Roch écrit depuis son enfance, de la poésie d’abord. À l’adolescence, une rencontre change sa vie, celle d’une petite fille autiste dont elle s’occupe pendant son temps libre. C’est ainsi que naît sa première vocation, et qu’elle devient psy, avec pour spécialisation les troubles autistiques, ceux de l’adolescence, et les addictions. Parallèlement elle écrit toujours, et la découverte de Dennis Lehane, James Lee Burke, Fred Vargas… est un déclic. Désormais elle écrira des polars. « Ce monde est le mien. Il concentre tout. La vie, l’amour, la mort. » Elle vit près de Grenoble.


Son programme à Bloody Fleury 

Samedi 3 février 17h – La famille dans le polar avec Barbara Abel, Julie C. Combes et Olivier Vanderbecq (animée par Sophie Peugnez)

Programme complet du festival 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *