station : la chute, Al Robertston , denoêl, collection lunes d’encre

retour à mes premiers amours, la sf le cyberpunk, et autres techno thrillers, avec un excellent livre, qui ne démérite pas son succès

c’est évidemment chez lunes d’encre, que je retombe dedans^^. Depuis le départ de Thomas Day et quelques soucis, j’avais zappé cette superbe collection.

Joséphine renard m’a remis le pied à l’étrier avec ce roman

et quel putain de roman, une imagination, une créativité qui semblait perdu dans le genre. L’originalité de ce livre tient aux discussions entre notre héros et son IA,, sa marionnette.mais pas que.
plongé dans une guerre en finition entre IA et humains jack forter après avoir déserté revient sur une planète humaine, vu que la terre est , dégradée invivable

ce futur ressemble socialement et économiquement à notre actu .C’est un futur qui ma parait assez réaliste, voir un présent

oscillant entre plusieurs genre, l’auteur nous entraine dans une trame étonnante. Tel un schizophrène, on assiste à un dialogue toujours très drôle entre son ia et lui. A la recherche de son passé, d’un amour, il va se retrouver imbriqué dans une sale histoire, ou les morts auront leur mots à dire.

scénario donc rarement lu, scènes d’action et traques impitoyables, et rebondissement assurés

ce livre mêlant pas mal de genres est à conseiller à tout le monder, franchissez les carcans

un auteur à suivre vraiment

 

rad. de l’anglais par Florence Dolisi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *