Wazhazhe, Severac et Jubert (Le Passage)

Résultat de recherche d'images pour "Severac et jubert"Ce n’est pas la première fois que je chronique du Benoît Severac, (Le chien arabe, 115 …) mais cette fois, l’auteur a travaillé en équipe avec Hervé Jubert que je ne connaissais pas. L’un évolue dans le roman noir, avec des thématiques d’actualités (terrorisme, SDF, drogue…) l’autre plutôt dans le fantastique. L’alliance des deux donne une très grande réussite aux éditions du Passage, qui m’a tenue en haleine et m’a empêchée de décrocher. En une journée le roman était dévoré. 

Warzhazhe, c’est l’histoire d’un jumelage entre une ville du sud et un peuple indien, qui doit déboucher sur un « don de terre ». C’est mignon et plein de bonnes intentions, ça déclenche des tensions dans le village entre les pro et les anti comme dans tout village qui se respecte, surtout quand on est entre le besoin de touristes pour vivre et l’agacement d’être envahis par des parisiens. Jusque là, rien de dramatique. Un émissaire des Ozange (le peuple indien) débarque donc pour recevoir la terre à l’occasion d’une cérémonie officielle. Marmont est un ranger américain, avec son steston et ses 2 mètres de haut ou presque. Il impressionne, mais est fort sympathique, du moins jusqu’à ce qu’il refuse le don parce qu’il attends un signe qui ne vient pas. Quelque chose de pas net est lié à ce lopin de terre que l’on veut lui donner et il est hors de question de l’accepter sans en savoir plus.

Tout se corse lorsqu’une fillette de 10 ans disparaît. Commence alors une très belle enquête, menées par différents personnages, le chef indien, les gendarmes, le maire, un journaliste… Chacun creuse et démêle un peu de la pelote, partage certaines infos mais pas forcément toutes… Certains cartésiens, d’autres plus ouverts.

Entre légende urbaine, chamanisme et vengeance familiale, Severac et Jubert nous embarquent dans une aventure à travers le temps, excitante et intéressante. Difficile d’en dire plus sans déflorer l’histoire, mais je vous invite vivement à vous y plonger ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *