BAD FEMINIST, ROXANE GAY (Denoël) par Bruno D.

Résultat de recherche d'images pour "bad feminist denoel"Tout ce que vous voulez savoir sur le féminisme sans jamais oser le demander, tel aurait pu être le titre de ce bouquin ou plutôt de cette réflexion sur le sujet. En fait il s’agit de chroniques publiées dans The Guardian et sur le site The Rumpus et regroupées si j’ai bien compris sous le titre Bad Feminist , constituant une sorte d’intégrale.

Roxane Gay, américaine d’origine haïtienne, met les pieds dans le plat avec vigueur et livre une vision sans concession des femmes, du féminisme et du monde patriarcal qui nous entoure. Elle m’avait fortement séduit avec son roman Treize Jours et elle confirme ici un indéniable talent. Grâce à une plume acérée et une vision du monde des plus ironique, elle atteste qu’être une femme aux USA n’est pas une sinécure, surtout si en plus on a la peau chabine ou plus encore.

Quelle est la place de la femme dans notre société à priori moderne, toujours dominée par la gente masculine depuis des traditions séculaires ?

Politiquement incorrect jugerons certains, mais hilarante et pleine de bon sens, cette dissertation très fouillée autour du féminisme est absolument jubilatoire. Tout est passé en revue, depuis les séries télévisées aux héroïnes pratiquement toutes issues du même moule (blanche, hétérosexuelle, milieu aisé), en passant par l’adolescence, le rapport à la nourriture et à l’obésité, le viol, tout ce que le multiculturalisme social impose à notre œil, à notre esprit et qui semble gravé dans les gènes de notre évolution.

C’est absolument fascinant et rondement mené. Point de raisonnement de bas étage ici, un portrait au vitriol de la condition féminine finement observée à travers toutes les strates de la société sur les 50 dernières années ; ça pique, c’est percutant et c’est… Imparable.

Pas une seconde de répit car notre écrivaine, prolixe sur le sujet, n’est pas avare de confidences très personnelles. Au vu de ses origines, de son parcours, et de sa peau doucement colorée, on n’a aucune raison de ne pas la croire.

Sur un thème comme celui là, Roxane Gay réussit un sacré tour de force. Parler de sujets graves et passionnants avec une grande sensibilité et beaucoup de justesse. Jamais graveleux, toujours pertinent, cette introspection reprend tous les codes que l’on nous impose par toutes sortes de canaux de diffusion (Tv, livres, cinéma, grande distribution, etc…) pour mieux les décortiquer. Georges Clooney ou Cinquantes nuances de Grey  sont autant d’éclairages expliquant la pensée de l’auteur que les nombreux romans cités par Roxane comme Green Girl dont elle dit effrontément que « les femmes portent leur visage comme un masque et leur corps comme un bouclier » .

Lire ce livre de Roxane Gay, c’est abandonner pas mal de préjugés et découvrir d’un regard neuf et avec une certaine philosophie la condition féminine made in USA mais pas que… C’est surtout une pierre importante versée au dossier de l’égalité Homme Femme par une Roxane Gay romancière militante, intelligente, toute en nuances et provocante à la fois. Bravo pour cette publication qui prouve la talent incontestable de Roxane Gray, écrivaine douée aux multiples casquettes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *