Par les rafales, Valentine Imhof (Le Rouergue) par Yann

Après une biographie d’Henry Miller, « La rage d’écrire », parue chez Transboréal en 2017, « Par les rafales »est le premier roman de Valentine Imhof. Il nous est proposé par les éditions du Rouergue, dont la collection Rouergue Noir mérite amplement qu’on s’y intéresse.

Âpre, brutale si nécessaire, la prose de Valentine Imhof nous emmène sur les pas d’Alex, jeune femme enragée qui, dès les premières pages du roman, tue un homme et s’acharne sur son cadavre dans une chambre d’hôtel de Nancy. Cette scène d’ouverture plonge le lecteur dans la tête de son héroïne et donne le ton du roman. Si Par les rafales était un disque, il faudrait l’écouter à fond en roulant à toute berzingue, la nuit, sur une autoroute.

Alex fuit. Alex, au corps presqu’intégralement tatoué, qui navigue entre Metz et Gand, au grand désarroi d’Anton qui voudrait tant la garder avec lui, pour lui, Alex qui rumine une colère et un désir de vengeance insatiables après ce traumatisme vécu en Louisane un an plus tôt, Alex qui traîne dans les bars et passe sa vie à essayer d’échapper à ceux qui la recherchent pour lui faire payer encore … Elle pense avoir, avec Bernd, le tatoueur, trouvé ce qui s’approche le plus de l’amour, mais, poursuivie par les ombres de son passé, elle doit reprendre la fuite. Cette fois, Bernd la suivra.

De la Louisiane aux îles Shetland, de la Belgique au Canada, c’est à une course hallucinée que le lecteur est convié, au rythme d’une bande son mémorable, entrecoupée d’extraits de textes de Hugo, Lautréamont, Joseph Conrad, Kafka, Nietzsche, Bram Stoker et bien d’autres dont les mots recouvrent peu à peu le corps d’Alex.

Pas de place pour des temps morts, Valentine Imhof frappe très fort avec ce premier roman et l’on suivra sa trajectoire avec attention, amoureux que nous sommes de ces livres qui secouent notre quotidien. Un tel roman noir et rock avait forcément sa place dans les pages d’Unwalkers et on espère pouvoir y retrouver son auteur tôt ou tard.

Yann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *