Avant la chute, Noam Hawley (Série Noire)

Cela démarre très fort pour ne jamais en finir !!! Enfin si, il y a une fin, comme tout à chacun, toi qui me lit, un jour tu mourras… Bon,  ceci dit, vous avez ou aurez un ouvrage, très dense entre vos petites  minimes.

Conseil du jour tant qu’a acheter un livre, prenez celui là…

Il faut suivre ce garçon, bordel de merde, ce Noam Hawley est un génie, du cinéma à l’écriture donc et prévoyez du temps, cela ne se lit pas comme un vulgus livrus comme on en lit tant.

Ce livre a le mérite d’être à la fois un roman , une critique sociétale fine et d’aborder l’humain dans tous les genres. On passe du salopard de Bourge à l’artiste en quête de rédemption, à la femme soumise, celles  aux vies dissolues, à des vies  toutes simples ou presque…

On disait donc critique sociétale, avec une belle analyse de la tenue de l’information  et de sa manipulation. Passer d’un héros à une merde en trois coup de cuillère à pot. On se croirait à la Fox, toute ressemblance serait fortuite….

Prenez donc un homme qui survit à un crash d’un avion, il récupère un enfant lui aussi seul survivant et nage à s’en faire péter les côtes jusqu’à la cote. Mais qui est cet homme ? Dernier passager impromptu d’un vol privé jusqu’à son crash. Crash dont on ne sait rien, et qui nous vaudra de passer, tous les passagers et le personnel au crible. Cela avec des chapitres qui leurs seront dédiés et qui alterneront avec un récit au présent.

Avant d’en venir à une fin, très surprenante, l’auteur va nous malmener pendant plus de six cent pages. Mais ce n’est pas un livre facile, pas un « derviche turner ».  C’est un bouquin profond même si le fil conducteur passera par la vérité sur le plongeon dans l’avion in the sea.

Un soir d’été, onze personnes embarquent à bord de l’avion privé de David Bateman, un magnat de la presse. Onze privilégiés, dont Scott Burroughs, un artiste peintre sur le retour. Seize minutes plus tard, l’avion s’abîme en mer, entre l’île de Vineyard et New York. Deux personnes survivent miraculeusement à la catastrophe : Scott, et JJ Bateman, quatre ans, désormais orphelin et héritier d’une immense fortune.
L’enquête sur les circonstances du crash débute sous le feu des projecteurs et la pression médiatique menace de rendre la situation incontrôlable. D’autant que les investigations révèlent d’étranges coïncidences, qui semblent indiquer que le drame n’est pas un simple accident. Les passagers se sont-ils vraiment retrouvés par hasard sur le même vol ou leur rencontre résulte-t-elle d’un plan machiavélique ?

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *