Plein feu sur JIGAL POLAR

Vous  le savez, Les Unwalkers aiment bien le Noir, le Polar sans langue de bois et dans tous ses états. Alors pourquoi mettre en avant aujourd’hui la maison Jigal ? 

Décembre 2015, je n’étais pas encore un Unwalkers et je ne connaissais pas Jigal Polar. C’est en poussant la porte d’un libraire lillois, Olivier (le futur célèbre Corbac), encore en plein travaux de finitions que le contact fut établi et qu’il me conseilla deux bouquins d’une maison et d’auteurs inconnus de moi : Trait Bleu de Jacques Bablon et Loupo de Jacques Olivier Bosco (Job). C’est bien plus tard que j’allais me rendre compte de l’importance de cette double rencontre.

Je ne la savais pas encore, mais je fus son premier client et cette rencontre allait sceller une belle amitié, déboucher sur Unwalkers et surtout me faire découvrir une maison d’édition qui m’étonne et me donne bien des heures de lecture et de plaisir depuis : JIGAL POLAR.

Jigal Polar, c’est un catalogue très vaste d’auteurs et d’univers variés. C’est Job et ses truands au code d’honneur (Loupo), Janis Otsiémi (La Bouche qui mange ne parle pas) et ses polars africains, Pierre Pouchairet (La filière Afghane) et ses enquêtes au plus près de la réalité, Maurice Gouiran (Le diable n’est pas mort à Dachau) et sa fine écriture, Jacques Bablon (Rouge Ecarlate) et son style particulier, Philippe Hauret (Que Dieu me pardonne) et ses récits aux engrenages inéluctables, Philippe Georget et la vie d’un flic comme les autres (Méfaits d’hiver), Maurice Attia et sa vision de la Guadeloupe cachée (La Blanche caraïbe), Pascal Martin et la destruction du tissu industriel (La Reine Noire), Nicolas Zeimet et l’appel du grand ouest américain. Dix titres de pur bonheur, un concentré de noir estampillé Jigal Polar, et ce n’est qu’une partie de la vitrine, il y en a tellement d’autres !

Voilà pourquoi aujourd’hui on vous cause de Jigal Polar qui est devenu un acteur incontournable  sur le marché du Noir et du Polar. Richesse, diversité et jubilations multiples, chaque lecture révèle son lot de surprise et chaque auteur décrit un univers bien à lui.

Alors  suivez nous dans l’univers JIGAL POLAR. Lumière,Moteur… Ça tourne !

Bruno D.

Au programme :